La Résidence-Festival : KIJOU?


1. APPEL & INVITATIONS POUR KIJOU? #2 (Automne 2019)

kijou? 1

"On va vers là où va le jeu, parce que c'est là que ça va." - Jo


2. DES IMAGES DE KIJOU? #1 (Automne 2018)

Les 6 jours de cette résidence-festival se sont déroulés du 22 au 27 octobre 2018, de 8H à 22H au Théâtre du Cerisier (Bordeaux-Bacalan) pour tous les publics: enfants, ados, adultes, débutants, amateurs ou professionnels du théâtre.

- - CRÉATION AVEC SORTIE DE RÉSIDENCE : “DE L’ENFANCE” (du lundi au samedi)

Du lundi au vendredi, chaque après-midi, un ou plusieurs musiciens se sont joints aux répétitions quotidiennes de la 1ère résidence de la pièce “DE L’ENFANCE” écrite par Jonathan Dupui :


Une résidence particulière, dans le sens où:

  • elle a été en permanence ouverte au public, de manière a ce que quiconque puisse venir voir le travail de mise en scène au fil de l’eau -merci Blick!- mené par l’auteur de la pièce et le travail du jeu fourni par la comédienne Anne Lucie Dumay;

  • chaque jour, un ou plusieurs musiciens professionnels ou amateurs ont travaillé en improvisation sur le texte joué, parmi eux: Simon Crespeau (batterie, percussions corporelles), Amandine Steiblin (contrebasse,chant, percussions corporelles), Melissa Hie (balafon), Habib Belaribi (flûte traversière, sifflements, palmas), Dawa Salfati (guitare, chant), Alexandre Pache (saxophone).

D’autres extraits filmés du spectacle de cette 1ere sortie de résidence sont disponibles PAR ICI ou PAR LA

- - - SPECTACLE POUR ENFANTS ET PARENTS “LE CLOWN ET LA FEE” (le samedi soir)

En première partie de la sortie de résidence de “De l’enfance”, s’est joue le spectacle “LE CLOWN ET LA FÉE”, également écrit et mis en scène par Jonathan Dupui, et interprété par les comédiens pros Julie Hercberg et Thibaud Ghidone devant 70 parents et enfants.

En cliquant par ici vous pouvez visiter le site officiel du spectacle avec:
- la technique, l’administration et la présentation de projet
- les notes d’intention
- l’equipe

- - - - FORMATION AU JEU DE THÉÂTRE (tous les matins du lundi au vendredi)

Jonathan enseigne une discipline du jeu centrée sur l’écoute, et l’absence de la nécessité d’avoir a faire le comédien. En retournant l’attention vers la où se trouve le jeu, et par le lâcher-prise, le jeu peut entièrement s’offrir au public. Dans cette approche du jeu, si la technique peut faciliter la réception des mots et des gestes par le public, elle n’est plus déterminante pour que le jeu soit.

Ainsi, amateurs, professionnels et même novices (qui littéralement ont vu les portes ouvertes et sont rentres voir ce qui se déroulait là) ont pu mettre les pieds sur une scène de théâtre pour la première fois de leur vie parfois au cours de ces cours du matin, et faire face aux 2 grandes questions que posent Jonathan: “Où se trouve le jeu?” et “Qui joue?” .

Ainsi, on a pu accueillir: un père habitant le quartier avec son enfant de 3 ans, une dame à la retraite attirée par la musique du bar, un groupe de musique métal interpelé à l’entrée du théâtre pour prendre un café au petit matin au lendemain de leur concert nocturne, et d’autres.

–> + d’infos par ici pour découvrir l’ECOLE TEDUA <–

- - - CONVERSATION GOURMETTE AUTOUR DE LA DIFFUSION DES ARTS VIVANTS (le mercredi midi)

En tant que jeune structure qui navigue dans l’économie des arts vivants et dont les membres travaillent le jeu dans le but de jouer le plus possible leurs créations auprès d’un public, nous avons aborde la question de la diffusion de spectacles en invitant des proches qui au croisement de l’art et du numérique, et plus spécifiquement des réseaux de logiciels libres, pour converser et proposer de nouveaux outils au service d’une diffusion exploratrice des spectacles d’arts vivants. Avec des expérimentations culinaires de Ben pour agrémenter les papilles de tous les participants. Merci a Pierre Grangé-Praderas (École des Beaux-Hacks), Gregory Bahde (Bands Tour - Topogram), et Nicolas Bienvenu (A2PasDeLaScene) pour leurs interventions (–> + d’infos par ici<–).

Voici un extrait de la conférence-performance de Pierre sur les liens entre les arts, la numérisation du monde, les logiciels libres et l’éthique hacker:

- - ACCUEIL DU PUBLIC (en continu du lundi au samedi)

Le coeur de KIJOU? est de poser la question du “public”: Qui est-il? D’où est-il témoin? Ainsi, tout au long de la semaine, que ce soit lors des petits déjeuners, des ateliers de théâtre du matin, des repas partages le midi, ou de la restitution du travail en cours offerte chaque soir pour clôturer la journée, la préoccupation centrale est restée celle de l’accueil du public tout venant : habitues du lieu, réseau de l’association, réseaux des artistes, habitants du quartier, passants.

Les artisans (Astrid Desaché “Petit grain de peau”, Elise Allard “Dye Dye”) et artistes visuels (Manon Gardelle, Manu), par l’intermédiaire de leurs ouvres et par leur présence, n’ont pas seulement joue un role d’exposant, mais aussi un rôle d’accueillants: comme un point de contact familier, attisant la curiosité des personnes qui arrivaient la par hasard, et finissait par discuter, et parfois même a monter quelques minutes sur scène pour éprouver le jeu offert…au public!

MONTAGE PHOTOS SMARTPHONE HABIB


3. ORIGINES ET INTENTION DE LA RÉSIDENCE-FESTIVAL KIJOU?

Que ce soit lors des cours de théâtre du matin, lors des répétitions de la résidence artistique de l’après-midi, ou encore lors des petits déjeuner et des repas de midi, nous avons choisi de toujours laisser l’espace ouvert a la présence d’un public, avec une attention portée a l’accueillir: qu’ils soient avertis ou non, proches de l’association et des artistes ou simplement de passage d’avoir vu les portes ouvertes.


Liens vers les autres activités de Tedua:

  • L’École TeDua
  • Les créations
  • Informations pratiques